Musique ancienne truculente Infos pratiques Les +

 

mardi 24 janvier 2017 20h30

Durée : 1h30

6/9/12/17€

 

lA dIVe bOuTeiLLe

Ensemble Doulce mémoire

Un cabaret joyeux, débridé et inventif, où défilent dans une succession de tableaux les grands thèmes de la Renaissance française tels qu'ils sont développés chez Rabelais : les ripailles, les amours, les spéculations philosophiques, la fête... On parcourt l’histoire, de la naissance du fils de Grandgousier, géant assoiffé qui s’intéresse de trop près à ses nourrices, jusqu’à l’abbaye de Thélème où les règles sont exactement l’inverse des autres monastères, en passant par l’éducation de Gargantua et la guerre Picrocholine.

Le spectacle, représenté en costumes par un chanteur, un comédien et trois instrumentistes-acteurs, fait entendre les musiques citées dans l'oeuvre de Rabelais (musiques populaires, chansons à danser et musique savante) écrites par les compositeurs de la cour de François Ier (y compris le châtelleraudais Clément Janequin). Et tous les instruments de la Renaissance y sont à la fête : épinette, luth, guitare Renaissance, cistre, flûtes à bec, bombardes, doulçaine et... tournebout ! 

Ce spectacle musical, rafraichissant et festif, renouant avec l’esprit du cabaret et son lot de joyeusetés, grivoiseries ou irrespects de la chose sacrée, est devenu un classique du formidable ensemble Doulce Mémoire.

Cabaret Renaissance inspiré de La Vie très horrifique du Grand Gargantua, père de Pantagruel de Rabelais I Direction : Denis Raisin Dadre I Flûtes & bombarde : Denis Raisin Dadre I Comédien, adaptation & mise en scène : Philippe Vallepin Ténor : Hugues Primard I Luth & guitare Renaissance : Pascale Boquet I Epinette : Jean-Miguel Aristizabal I Costumes : Olivier Bériot & Séverine Thiébault I Décors peints : Blandine Ton Van I Doulce Mémoire est soutenu par la Région Centre-Val de Loire et le Ministère de la Culture et de la Communication/DRAC Centre-Val de Loire au titre de l’aide aux ensembles conventionnés I Doulce mémoire est soutenu par le Conseil départemental d’Indre-et-Loire, le Ministère des Affaires étrangères/Institut Français et la Ville de Tours. Doulce Mémoire est membre de la FEVIS et du syndicat Profedim

© Manuel Manrique