Circassien couteau suisse Infos pratiques Les +

 

samedi 08 décembre 2018 | 19h

Durée : 1h20 environ

6/12/17 €, à partir de 6 ans

Marathon

Galapiat Cirque - Sébastien Wojdan

Festival Les Insouciants
en partenariat avec l'École Nationale de Cirque de Châtellerault

Voilà un spectacle iconique du cirque de création, presqu’un classique...

Seul en scène pendant une heure vingt, l’artiste total, quasiment couteau suisse, perd près de deux kilos dans une cavalcade impressionnante et incessante où il joue de la musique, danse, jongle, gobe un Flanby, construit, tombe, se relève, jette des couteaux au plus près des spectateurs, tombe, se relève, marche en équilibre sur une corde distendue au-dessus de lames ou se bat avec des massues dans une cage de fer...

Émouvant mélange de hardiesse et de doute, ce spectacle incroyable et complet, familial, est un hommage appuyé au cirque, à un cirque pur au fil du rasoir.


Création 2013. De et Avec : Sébastien Wojdan. Mise en piste : Sébastien Wojdan et Gilles Cailleau. Regard complice : Guillaume Sauzay (Gus) et Elice Abonce Muhonen. Création lumière : Pierrot Usureau. Scénographie : Sébastien Wojdan. Construction : Sébastien Wojdan, Benjamin Bottinelli Hahn et Luc Mainaud. Regard chorégraphique : Nanda Suc. Régie lumière et accessoires : Pierrot Usureau ou Loïc Chauloux ou Pauline Aussibal. Régie son et accessoires : Mikaël Remigereau ou Franck Beaumard. Sur des musiques de Sébastien Wojdan, Tsirihaka Harrivel, Ibrahim Maalouf, Jacques Brel. Coproductions : Le Grand Pré-Langueux, Centre National des Arts de la Rue-Le Fourneau-Brest, Carré Magique Lannion Trégor, Pôle national des arts du cirque en Bretagne-Lannion. Soutiens et accueil en résidence : Espace Périphérique, Ville de Paris-Parc de la Villette, TRIO…S-Scène de territoire arts de la piste–Hennebont-Inzinzac Lochrist, Cirk Eole-Montigny les Metz, Balthazar-Centre des arts du cirque-Montpellier, Le P’tit Cirk-Lannion, Cirque Melem-Toulouse, Compagnie Mesdemoiselles-Les Ulmes, le Théâtre de la Folle Pensée-Saint-Brieuc.

© Pierre Planchenault