Acrobatie situationniste Infos pratiques Les +

 

jeudi 24 mai 2018 20h30

Durée : 1h environ

6/12/17€

Optraken

Galactik Ensemble

Ils se sont rencontrés à l'école de cirque de Rosny il y a dix ans, et après une jolie carrière séparément, ils ont eu envie de se retrouver, collectivement. Ils ont gardé de leur scolarité une complicité et une joie infantile, l'envie de blaguer et une énergie incroyable qu'on retrouve dans ce spectacle coup de cœur.

Au sein d'une scénographie invisible ménageant cent points d'accroche, autant d'objets disparates vont tomber les uns après les autres, de manière plus ou moins aléatoire, sur nos pauvres circassiens éberlués. Chercher à éviter, tenir debout, prendre la parole, résister ou s’adapter, rétablir sa posture de manière stable, retomber sur ses pattes, bref ils devront extrapoler l’acrobatie. Ce jeune collectif malin, lauréat CircusNext, a donc inventé l'acrobatie de situation, c’est à dire ce rapport précis entre un environnement accidenté, une situation à risque et la capacité de l’homme à s’y ajuster, ce court instant où le contrôle nous échappe, ce passage de l’esquive à la chute, puis au rétablissement pratique de l’équilibre. 

Une forme d’intelligence primaire presque animale, une ruse surhumaine, une création événement à ne surtout pas... éviter.

Avec : Cyril Pernot, Karim Messaoudi, Jonas Julliand, Mathieu Bleton, Mosi Espinoza. Direction technique : Nicolas Julliand. Technique Plateau : Charles Rousseau. Création & création machinerie : Franck Breuil. Lumière : Adèle Grépinet. Son : Denis Mariotte. Collaboration artistique : Matthieu Gary – Marie Fonte. Regard acrobatique : Dimitri Jourde. Production : Le Grand Gardon Blanc pour Le Galactik Ensemble. Coproduction : Plateforme 2 Pôles Cirques en Normandie : La Brèche à Cherbourg, Cirque Théâtre d’Elbeuf, Scène Nationale de Châteauvallon, Le Tandem-Scène Nationale, Les 3T-Scène conventionnée de Châtellerault, Houdremont-Scène conventionnée, La Courneuve, Les Subsistances, Lyon, CircuxNext. Le Galactik Ensemble bénéficie de l’Aide à la production de la DRAC Île-de-France.

© Philippe Lebruman