Musiques actuelles Infos pratiques Les +

 

Mercredi 15 avril 2015 | 20h30

Durée : 1h30

 

Histoire de J.

Jeanne Cherhal

Forte d'une impressionnante variété de répertoires et d'expériences, Jeanne Cherhal a ressenti le besoin de revenir au cœur des choses, là où toute l'histoire a commencé : son piano. Est-ce donc un hasard si, avant de se consacrer à l'écriture de ses nouvelles chansons, elle décide d'interpréter sur scène en 2012 l'un de ses albums fétiches : Amoureuse de Véronique Sanson ? Dès lors, Jeanne Cherhal sait ce qui l'attend (et ce qu'elle veut) : composer entièrement les nouveaux morceaux au piano ; consacrer autant de temps qu'il le faut à cette étape, comme si ces chansons-là se devaient d'abord de tenir toutes seules piano-voix. Puis les "habiller" avec les trois musiciens du concert Amoureuse : Sébastien Hoog à la guitare, Laurent Saligault à la basse et Éric Pifeteau à la batterie.

"Elle a toujours eu cet air d'équilibriste, un peu fragile, près de tomber. Capable aussi de s'envoler, aussi légère et gracieuse qu'une plume d'oiseau. Pour cette présence lumineuse qui balance entre hardiesse et timidité, pour l'ironie tendre et la profondeur de ses textes, Jeanne Cherhal est une chanteuse précieuse. Sans tambour, ni trompette, elle est même devenue l'une des plus attachantes de sa génération. […] Autobiographique ?

Le titre, Histoire de J., laissera toujours planer un doute. Mais derrière l'initiale, on est à peu près sûr de l'avoir reconnue : amoureuse clairvoyante, résistant à la mièvrerie. Concernée par le monde, et qui ouvre le sien. Féministe viscérale, sachant célébrer l'union du masculin et du féminin. Histoire de J. dessine le portait épanoui d'une femme libre, qui a fait de ses craintes une force. Il fait voir et entendre la vie, au point parfois d'ouvrir les yeux. On appelle cela une œuvre d'art"  (V. Lehoux, Télérama, 12/03/2014).

Ce concert, comme Jeanne, nous promet un humour l'air de rien, un cœur poétique, une déclaration tout sauf impudique, un lyrisme gracieux, des ballades et des cavalcades harmoniques plus riches que jamais…

 

 

EN PREMIÈRE PARTIE
LIZ VAN DEUQ


Liz Van Deuq (de son vrai nom Vanessa Dequiedt) baigne dans la musique depuis l´enfance. Après une formation classique au Conservatoire de Nevers, elle a commencé à jouer dans des groupes amateurs avec des camarades de collège et de lycée. Une façon pour elle d´aborder la musique de manière moins classique et rigoureuse.

Au fil du temps, elle décide d´être seul en scène : "Je trouve cela moins contraignant...", confie la jeune femme. Son talent se démarque alors de plus en plus. Après avoir enchaîné les concerts dans des dizaines de bars, elle gagne en 2008 le concours Charbon Actif organisé par le Café Charbon de Nevers. L´année suivante, elle fait les premières parties de Cali et d´Emily Loizeau. En 2009, Liz produit un premier EP 4 titres. En 2013, elle enregistre son premier album, "Anna-Liz", avec Bastien Lucas, Florent Savigny (batteur pour Arthur H) ainsi que 7 autres musiciens: violoncelle - violon - vibraphone - contrebasse - clarinette - human beat box - guitare et basse. Cet album est sorti le 6 janvier 2014 chez l'Autre Distribution. Pour cette première partie, elle sera seule au piano.