Jakob & Pieter Ampe

Jake & Pete's big reconciliation attempt for the disputes from the past

VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 | 20H30


Durée : 1H20

Jakob & Pieter Ampe

Jake & Pete's big reconciliation attempt for the disputes from the past

Dans le cadre de la biennale de danse en Poitou-Charentes, les Éclats Chorégraphiques, du 8 au 30 novembre 2013.

Ces deux Belges là sont loin d'avoir lʼhumour en berne et nous proposent un spectacle au titre prometteur - littéralement "La grande tentative de réconciliation de Jake et Pete concernant leurs conflits du passé".

Jakob et Pieter Ampe sont frères : le premier est musicien et coach vocal, le second chorégraphe et danseur. Pour ce premier duo chapeauté par le grand Alain Platel, chef de file de la danse contemporaine belge, ils se scrutent à la loupe et se reflètent l'un l'autre, l'as du langage apprivoisant son corps, le pro du mouvement sa voix. Jalousie et respect jouent à cache-cache, créant des tableaux saisissants, d'une drôlerie pince-sans-rire.

Balançant entre la danse, le cabaret et la comédie musicale, Pieter et Jakob confrontent leur art réciproque. Quand l'aîné se plie en trois dans deux boîtes, le cadet regarde, dubitatif. Avec ces frangins à la dégaine improbable et la barbe rousse, on se plairait à croire que la dérision est génétique… Inclassable !

Festival Les Éclats Chorégraphiques

De & avec : Pieter Ampe et Jakob Ampe | Mentor : Alain Platel | Scénographie : Jelle Clarisse | Technique : Piet Depoortere | Production : CAMPO | Coproduction : Stuk (Louvain) et Connect Connect, une initiative du festival de théâtre Spielart de Munich | Ce projet a été rendu possible grâce à l'appui de la Commission Européenne.

avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique.

Atelier du regard

avec Laurence Pagès

À l'occasion de la venue du spectacle Jake & Pete's big reconciliation attempt for the disputes from the past, le 15 novembre 2013 au Nouveau Théâtre, les 3T-Théâtres de Châtellerault et le festival Les Éclats chorégraphiques organisent un atelier du regard, animé par la chorégraphe Laurence Pagès, à destination des élèves de terminale de l'école nationale de cirque de Châtellerault et des cours de danse du conservatoire Clément Janequin du Pays Châtelleraudais. Simples et vivants, les Ateliers du regard permettent d'élaborer des outils pour affiner la conscience et développer le sens critique. Ils offrent au spectateur des entrées multiples pour la lecture d'une oeuvre chorégraphique.

Laurence Pagès
Marquée par l'influence du butô et la pratique improvisatrice, elle crée plusieurs pièces où la respiration occupe une place fondamentale : Cadrage-débordement (2003), Brigitte (2005). En 2007, en résidence à Mains d'oeuvres, elle crée le solo À un fil #1 qui sera soutenu et programmé par la Biennale de danse du Val-de-Marne, puis À un fil #2, quatuor pour trois danseuses et une chanteuse, produit par le festival "La danse de tous les sens".

Parallèlement à ses créations, elle participe en tant qu'interprète à des projets de Julie Nioche, Thierry Laffont, Brigitte Dumez, Christine Gérard, et en butô avec Gyohei Zaitsu. En 2008, elle participe au programme Transforme proposé par Myriam Gourfink à l'abbaye de Royaumont, où elle rencontre Christina Towle, avec qui elle débute une étroite collaboration artistique. En 2009, à partir d'une collecte de gestes et d'états de corps en lutte, elle crée le solo Corps de luttes coproduit par la Fondation de Royaumont et l'ADDMD 11, diffusé à la Biennale de danse du Val-de-Marne, L'Etoile du Nord, le festival Les Incandescences et les PSO. Depuis 2010, elle travaille à l'écriture et à la création du projet Trois souffles, en partenariat avec Christina Towle, dont la première est prévue à la Fondation Royaumont le 21 septembre 2013. Pendant plusieurs années, elle mène des ateliers de création avec des personnes en situation de précarité et des détenus.

Ces expériences ont été le support d'une réflexion sur les enjeux de la danse contemporaine en prison, menée dans le cadre d'un DEA en esthétique chorégraphique à l'Université Paris 8 et prolongeant des questionnements sur les rapports de pouvoir, initiés durant ses études à Sciences-po. Elle étend ses expériences au milieu scolaire, en intervenant dans de nombreuses classes. Durant trois ans, elle est ainsi chargée de mission en médiation culturelle au Centre National de la Danse. Elle participe depuis six ans à un projet pilote sur la danse et la littérature de jeunesse dans les Hauts de Seine, et prépare, en collaboration avec Pascale Tardif, un ouvrage à paraître en 2014 au CRDP de Créteil : "Quand la danse rencontre la littérature de jeunesse".

Pour tout savoir sur le festival Les Eclats Chorégraphiques

Danse

MAR 5/11/2013 | 18H15

Auditorium du conservatoire Clément Janequin

Café philo | collège Descartes

avec Marion Bati

Tous les mois, les élèves de la classe journalisme du collège Descartes accueillent un intervenant extérieur, d'horizons différents (santé, culture, insertion,...) pour un échange d'expériences.

Vendredi 18 octobre 2013 à 13h, c'est un café philo un peu particulier qui va se tenir au collège Descartes. À l'occasion de la venue du spectacle Jake & Pete's big reconciliation attempt for the disputes from the past, le 15 novembre 2013 au Nouveau Théâtre, Marion Bati, directrice artistique du festival Les Éclats chorégraphiques, fera une approche de la danse à partir de visionnages d'oeuvres chorégraphiques et d'un travail sur le vocabulaire en lien avec cette discipline.

Toutes les infos sur le festival Les Eclats Chorégraphiques
Retrouvez Keskon'Attend, sur le blog de la classe journalisme du collège Descartes

Et l'article qui a découlé de cette rencontre :

Rencontre

VEN 18/10/2013 | 13H

Collège Descartes

Poursuites

avec Jakob & Pieter Ampe

Jakob et Pieter Ampe vous invitent à rester en salle à l'issue de la représentation du 15 novembre. Une rencontre informelle pour partager vos impressions sur le spectacle, poser toutes les questions qui vous ont trotté dans la tête pendant la représentation ou simplement découvrir le parcours de ces deux comédiens.

Avec la présence de Lynn et Hanne, de l'école nationale de cirque de Châtellerault, pour la traduction.


Jakob Ampe
Jake
a étudié le chant jazz et la logopédie. Il chante pour The Germans. Ce groupe de rock a fait ses débuts en 2008 et les critiques ont adoré leur CD. Le groupe a reçu l'étiquette de « Groupe rock le plus dangereux de Belgique ». En 2009, The Germans ont été invités à créer un spectacle avec les danseurs Pieter Ampe et Eun Kyung Lee pour le festival De Nachten. The Germans ont aussi joué avec d'autres groupes comme The Kills, Health, Fuck Buttons, The Big Pink, Eugène Chadbourne et Damo Suzuki.
En 2010, Jakob Ampe n'a rien fait, sinon s'acheter une modeste maison à deux façades. En avril 2011, il participe au spectacle Chicago Songbook, du compositeur Thomas Smetrijns. Il collabore en outre à un enregistrement de chansons pop accessibles avec le musicien de jazz Frederik Leroux. En 2011, il reçoit son diplôme de logopède, et s'intéresse plus précisément à la voix. En tant que thérapeute vocal et professeur de chant il a développé une vision unique sur les possibilités physiques et artistiques de la voix humaine. Selon lui, tout un monde se cache derrière la combinaison du mouvement et de la voix. C'est ce monde qu'il s'est mis en quête d'exploiter à fond.

Pieter Ampe
Pete a grandi à Gand, où il a suivi plusieurs ateliers de théâtre au Speeltheater Gent (1990-2001, maintenant le Kopergieterij). Il a étudié à la Salzburg Experimental Academy of Dance (2002-2003) et, l'année suivante, a suivi des cours de danse théâtrale à la Dansacademie d'Arnhem (NL). Entre 2004 et 2008, il poursuit son parcours avec les deux cycles de PARTS à Bruxelles. En même temps, il crée le solo On Stage (2006), et réalise Still Difficult Duet (2007) avec Guilherme Garrido. En 2006, avec 64 autres danseurs et chorégraphes, Pieter participe au danceWEB, un programme de bourses d'étude organisé chaque année dans le cadre du festival viennois ImpulsTanz. De cette initiative est né le réseau d'artistes Sweet &Tender Collaborations, qui a notamment organisé des rencontres en France, à Saint-Erme et à Porto, et auquel Pieter a aussi collaboré. À l'occasion du 20ème anniversaire du Vooruit, le centre artistique de Gand, Pieter a créé Kiezen is Verliezen (Choisir, c'est renoncer) (2003-2004). On l'a également retrouvé, comme danseur, dans When you look at me de Mia Lawrence. The Germans a invité Pieter pour relever visuellement leur concert de 2008 du festival De Nachten. Pieter danse également dans The Song (2009), sous la direction de Anne Teresa De Keersmaeker. Artiste résident au CAMPO, il a mis sur pied, avec Guilhermo Garrido, la suite de Still Difficult Duet  : Still Standing You, spectacle qui a été sélectionné pour le Circuit X du Theaterfestival.

 

Danse | Cirque

VEN 15/11/2013 | à l'issue de la représentation de 20H30