Poursuites

avec Betty Heurtebise

Betty Heurtebise, metteure en scène, du Pays de rien, vous invite à rester en salle à l'ssue des représentations du 17 février 2015 pour une rencontre informelle.

L'occasion de partager vos impressions sur le spectacle, poser toutes les questions qui vous ont trotté dans la tête pendant la représentation ou simplement découvrir tout le travail de création réalisé par la compagnie La Petite Fabrique.

BETTY HEURTEBISE - METTEURE EN SCÈNE

Son parcours professionnel est composé d'expériences multiples et diverses ; elle a aussi bien abordé le répertoire classique qu'un travail expérimental passant de Molière à Dostoïevski, de Vitrac à Alain Julien Rudefoucauld, avec des metteurs en scène ayant des approches théâtrales différentes (Gilbert Tiberghien, Jean-Luc Terrade,...). Elle signe avec Gilbert Tiberghien sa première mise en scène avec la version musicale écrite par Francis Poulenc de L'histoire de Babar, le petit éléphant. Elle est aux côtés de Gilbert Tiberghien au poste d'assistante à la mise en scène sur Opéra Nostra (opéra issu de l'Opéra des gueux de John Gay), Jules César de William Shakespeare et Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig.

Sensible à l'univers de l'enfance, elle participe à de nombreux projets autour des spectacles jeune public (Ateliers du regard) et propose des ateliers théâtre pour les enfants. C'est avec La Petite Fabrique, la compagnie qu'elle a monté en 2000, qu'elle réalise son projet de mise en scène. Douze pièces ont vu le jour en 10 ans, comme Alice au pays des merveilles, montée en 2007 ou Les enfants sauvages en 2010. Chacune de ses pièces est une réflexion à la croisée de l'engagement et de l'expérimentation artistique. Betty Heurtebise oeuvre donc pour un théâtre engagé mais à la portée des enfants : "Le théâtre doit être un moment de plaisir, de divertissement mais aussi pour se découvrir et continuer à s'inventer".

Pour atteindre son but, elle soigne aussi la forme. "À quoi bon un livre sans images ni dialogues ?" s'enquiert Alice au début de ses aventures. Betty Heurtebise met des images et des musiques dans ses pièces pour mieux illustrer son propos et interpeller ses jeunes spectateurs. Avec La Petite Fabrique, Betty n'a pas envie de créer des choses "faciles" pour les enfants, mais plutôt de leur transmettre des pistes de réflexion sur le monde, sur les autres et sur eux-mêmes. Elle a la volonté de sortir des schémas figés. Ses mises en scène avancent des thèmes en marge : Les rêves d'une grenouille met en exergue l'approche philosophique du monde au travers des questions des tout-petits. Le Journal de Grosse Patate questionne la question de l'identité en déconstruisant des stéréotypes tels que l'homosexualité, la méchanceté des enfants et la cruauté de l'école... Pour le spectacle Les Enfants Sauvages, Betty Heurtebise a commandé un texte à Timothée de Fombelle. Elle souhaitait aborder la thématique de ces enfants abandonnés puis réintégrés en société par l'homme, entre mythe et réalité, en touchant au fantasme du retour à l'état sauvage.

Une histoire écrite du point de vue de l'enfant. Betty Heurtebise, où quand le théâtre pour enfants fait réfléchir les adultes.

Rencontre

Mar 17.02.15 | à l'issue des représentations de 14h30 et 20h30