Jeudi 12 mai 2016 | 20h

Durée : 1h25 + buffet d'environ 1h

6/12/17 € + apporter truc à manger/boire

EXPÉRIENCE N°29

S'écouter ... Parler

7 fOIs DAnS tA bOuChE

Théâtre à cru

Conception et texte de Alexis Armengol

De quoi parle 7 fois dans ta bouche ? De tout ce que l’on se dit quand on parle, et surtout, de tout ce que l’on ne se dit pas, de ce que l’on aimerait se dire…

Il y a juste deux fauteuils à roulettes très fatigués, une petite radio, une pile de livres, un lampe dont l’abat-jour est monté à l’envers. Assis face à face, un comédien ne peut s’empêcher de parler tandis que l’autre s’énerve. Jeté dehors, le bavard revient, s’empare d’un projecteur et éclaire son comparse, qui se mue en harangueur de foules.

Entre les discours de dictateur et le théâtre de Lagarce ou les conversations vides, l’humour potache, la mise en scène endiablée ou les comédiens s’adressant directement au public forment des aérations salutaires. Et pour délier les langues, la compagnie propose aux spectateurs de partager un moment convivial sur scène à l’issue de la pièce autour d’un buffet que vous aurez vous-même amené auparavant : place au verre et au verbe (avec et sans modération) !

Conception et texte : Alexis Armengol, en collaboration avec les interprètes : Alexandre Le Nours & Laurent Seron-Keller | Fragments de textes additionnels : Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde ; Philippe Pétain, Discours aux Français ; Théodore Zeldin, De la conversation | Régie lumière : François Blet ou Rémi Cassabé | Régie son : Matthieu Villoteau | Musiques additionnelles : Cédric Grouhan | Soutien artistique : Karine Groussier | Administration : Audrey Gendre, Marie Lucet & Isabelle Vignaud | Réalisé avec l’aide de l’Espace Malraux de la Ville de Joué-lès-Tours et en partenariat avec Scène de nuit | Alexis Armengol est artiste associé du Centre Dramatique Régional de Tours-Théâtre Olympia | Théâtre à cru est conventionné par le Ministère de la Culture-DRAC Centre, la Région Centre et la Ville de Tours, et soutenu par le Conseil Général d'Indre-et-Loire.
©Hugo Blondel